Beaucoup d’histoires autour de ce circuit, de cette course, entre un chantier de construction titanesque, des retards à n’en plus finir, des histoires de douane et de taxe d’importation…

Entièrement financé par le domaine privé, le circuit est représentatif du fonctionnement économique et politique en Inde, et plus typiquement de Noida, ville voisine du circuit. Là-bas, pas de municipalité et une influence limitée de l’Etat. Les très grandes entreprises qui y sont implantées produisent elles-mêmes leur électricité et gère en interne les systèmes d’eau et de tout à l’égoût. La ville est gérée par un organisme privé.

Bhudd International Circuit, qui accueillera le Formula 1 Grand Prix of India, dans un mois, suit le même modèle. Pas d’ingérance de l’état, pas de pots-de-vin massifs.

Il y a bien eu des plaintes des villageois qui se sont fait rachetés leur terre, mais face au conglomérat qu’est Jaypee Group, que peuvent faire des agriculteurs qui ont déjà été financièrement dédommagés ? Jaypee Group, dont la devise est « no dream too big », est un des principaux contracteurs de Noida. Les revenus du groupe pour l’année 2010-2011 sont de 2 milliars d’euros, pour 400 millions de bénéfices nets. Comme tous les « builders », Jaypee Group est richissime.

Les droits de douane sur les circuits de Formule 1, notamment en ce qui concerne le carburant, sont en général évités en déclarant une zone libre là ou se situe le circuit. Cependant, le gouvernement indien a décidé très récemment de lever malgré tout les taxes d’importation, que Jaypee Group devra donc verser le temps de l’évènement. Le montant total s’élèverait à 100 millions d’euros – le gouvernement reversant 98 millions aux organisateurs une fois la course terminée.

Airtel, le cinquième plus gros opérateur téléphonique du monde devant Orange, est le sponsor officiel du Grand Prix. Au niveau publicité, on pourra également voir Shah Rukh Khan et Kareena Kapoor, qui pour faire la promotion de leur nouveau film Ra.One,

Les concerts annoncés lors du Grand Prix sont à la hauteur du prix du ticket : avec Metallica et Lady Gaga, nul doute que les fans seront au rendez-vous. Les premières places à 37 euros ont très vite été vendues. Les gradins peuvent accueillir jusqu’à 120 000 personnes. A noter, le concert de Metallica est organisée en marge du grand prix, à Delhi le 28 Octobre.

Les spectateurs attendront avec impatience la team Force India – Mercedes, rachetée par Vijay Mallia en 2007. Ce baron de l’alcool possède également la compagnie aérienne Kingfisher Airline. La team a moyennement performé dans ce début de saison 2011, avec un seul bon classement obtenu au Grand Prix de Singapour le week end dernier (6e et 8e positions).

Les fans attendront également le pilote Narain Karthikeyan, surnommé l’Indien le plus rapide du monde. Ses résultats sur la saison ne sont pas particulièrement encourageants (dernière position obtenue sur 6 Grands Prix), mais avec un public dévoué à sa cause, Narain pourrait créer la surprise !

Le rendez-vous est donc pris pour le 30 Octobre – un sport aux coûts démesurés dans un pays pauvre, ce n’est pas tous les jours…

Sources: formula1.com, 2point6billion.com, Jaypeesports.com, lematin.ch