L’info du jour, c’est la venue de Steven Seagal en Inde. L’encart du Times of India Celebrities l’annonce fièrement : l’Inde est la destination des plus grandes stars mondiales. Après Madonna le mois dernier, et toute récemment Georges Clooney, c’est au tour de Steven Seagal de venir faire un tour dans le pays. Il a dit venir en toute discrétion et simplicité, mais ses fans ont réussi à le trouver pour une séance photo. En fait, sa venue en Inde est liée à une association humanitaire, on sait Steven très engagé dans la protection de l’environnement et des animaux. Il est d’ailleurs bouddhiste, et « voit Bouddha dans chaque chien, chaque vache ».

28% des jeunes indiens urbains ne voient pas de problème à être homosexuel. Pour rappel, l’homosexualité en Inde est un crime en Inde. Les mentalités évoluent, mais la loi reste, utilisée par les flics pour soutirer de l’argent. Pour plus d’informations, le tabou de l’homosexualité sur aujourdhuilinde, et un article de lezzone.

 Le site PhotoSapiens parle de l’Inde dans un style que j’aime beaucoup, ils citent notamment les faiseurs d’image […] focalisés sur le pittoresque de sa pauvreté, [cherchant à] évacuer du cadre toute trace de modernité. Les textes sont très intéressants à lire, et je vous conseille vivement d’aller voir Inde – exposition photo.

Une nouvelle qui me fait réagir : des cyber cafés se font menacés et attaqués, sous prétexte qu’ils ne controlent pas ce que font les utilisateurs. Des groupes qui portent atteinte à l’hindouisme ou aux indiens sont créés sur Orkut, le facebook qui existe depuis plusieurs années et qui fonctionnent très bien ici. Des groupes nationalistes hindous tels que le Bharatiya Vidyarthi Sena ou le Shiv Sena souhaitent donc un controle strict de la part des cyber cafés. Ce que ces extrémistes ne précisent pas, c’est qu’eux aussi créent des groupes haineux, envers les pakistanais par exemple. En attendant, les menaces sont mises en application et des cyber cafés ont été vandalisés. C’est à lire en anglais sur Slashdot.

Toujours dans la politique et la violence, le MNS (Maharashtra Navnirman Sena), créé par le neveu du fondateur du Shiv Sena, continue de faire parler de lui : après la haine envers les étrangers, ils s’en prennent maintenant à l’immigration des nord indiens dans leur état, le Maharashtra. Ce parti politique appartient aux groupes « régionalistes », et non plus « nationalistes », mais toujours hindous. Les violences à voir en vidéo sur Times of India.

Le jeu des bloggeurs indiens en ce moment vise à trouver QUI a coupé le câble Internet. En effet, un des liens principaux qui connectent l’Inde à Internet a été coupé, soi disant accidentellement. Certains parlent des prémices de la 3e guerre mondiale (pas moins). Alors ? Whodunnit ? Who cut the cable ?.

indeAparis Pour terminer, Inde à Paris nous informe des reportages sur l’Inde à venir. Vous savez ce que je pense des reportages sur l’Inde, mais maintenant vous pouvez chercher le blanc qui va rentrer dans le champs et qui force le caméraman a changé d’angle :). A voir notamment sur Arte : les secrets de Bollywood, le 11/02 à 9h55 ; Mort pour la paix – Mahatma Gandhi et l’impossible entente, le 12/02 à 10h50 ; et le sacrifice final, l’histoire de deux parias qui tentent d’échapper à leur destin, le 13/02 à 18h. L’ensemble des reportages à lire sur L’Inde à la télé.

Vos commentaires sont les bienvenues sur Une semaine comme une autre à Pune, misères et contrastes permanents de l’Inde