loumia hiridjee

Un couple de français a été tué lors des attentats de Mumbai. Ils étaient en train de diner au restaurant de l’Oberoi lorsque les terroristes ont attaqué l’hotel.

« Ce sont des gens qui avaient choisi, parents de trois jeunes enfants, de vivre en Inde, après avoir réussi en France une création familiale formidable », a salué Bernard Kouchner.
Le type de cible que les terroristes avait sciemment choisi. Le type de couple que l’on croise au diner de l’ambassadeur le 14 juillet, sinon qu’on fréquente lors des brunch du dimanche.

Loumia Hiridjee n’était pas une inconnue. Elle était la fondatrice de la marque de lingerie Princesse Tam Tam, a même remporté en 2006 le titre de meilleur créatrice de lingerie. Une interview est parue à cette occasion dans Madame Figaro, voici un extrait des archives :

L’effet Tam-Tam? C’est l’effet boule de neige ! Au début des années 80, une jeune Malgache, Loumia Hiridjee, vend avec sa soeur – aujourd’hui psy – dans sa petite boutique de cadeaux, rue Vavin à Paris, des caleçons pour homme aux motifs fantaisie… Elle constate qu’en matière de lingerie les femmes ont très peu de choix : du noir, du blanc, du chair et pas autre chose ! Idée lumineuse : elle va s’inspirer du concept de Coup de Coeur (et remercie au passage Jacques Loyer, son créateur) et d’Arthur. Son premier imprimé, le chat qui court après sa pelote de laine, fait un tabac. La petite boutique de cadeaux devient Princesse Tam-Tam, en hommage à Joséphine Baker et au film du même nom qu’elle tourna en 1956.
Lire la suite

« Tous les amis de Loumia et de Mourad savent combien nous sommes bouleversés par cette mort », a ajouté le ministre des Affaires étrangères, la voix remplie d’émotion. « Nous nous sentons tous visés, profondément, sentimentalement et bien sûr en terme de démocratie » – Bernard Kouchner.

Le site de Princesse Tam Tam affiche aujourd’hui un message de sympathie, à l’égard de Loumia Hiridjee et Mourad Amarsy.

Que de tristesse…