L’Ashraya Initiative for Children (AIC) est une association humanitaire basée à Pune. Elle offre un accueil aux enfants des rues et des projets d’éducation pour les communautés en difficulté. Trois projets sont actuellement en cours : le programme résidentiel, qui héberge 10 enfants, l’éducation pour les enfants des bidon villes (une quarantaines de jeunes en difficulté) et une approche des notions de santé pour les parents.

Elizabeth AICC’est Elizabeth, jeune diplomée d’une grande université américaine, qui a créé l’association en Avril 2004. L’inspiration lui est venue d’un projet au lycée de travail avec les enfants des rues et des travaux de Paul Farmer, anthropologue, docteur et activiste. Avec des amis de promotion, elle définit les objectifs de l’association et, ensemble, ils décident de la nommer Ashraya – un mot qui signifie en Hindi espoir, confiance, logement et protection.

Elizabeth passe ensuite l’été 2004 à Mumbai (Vikhroli) où elle vit dans un foyer d’accueil pour enfants, photographie les enfants des rues, et visite des ONG à Pune le week end. Le budget se prépare et l’association est officiellement créée aux Etats Unis en Décembre 2004. En Janvier 2005, Liz et Julia rejoignent un foyer d’accueil près de la gare de Shivaji Nagar à Pune, pour mieux comprendre la logistique et acquérir l’expérience administrative requise.

En Juin 2005, après des travaux conséquents dans le foyer, 3 enfants sont accueillis. C’est le début d’une longue et belle histoire …

Depuis, l’association a reçu de nombreuses récompenses et a fait le sujet d’un reportage sur CNN (que vous pouvez visionnez plus bas).

Contexte

18 millions d’enfants vivent dans la rue en Inde. Ces enfants sont victimes de famine, de malnutrition, de négligence, d’abus et d’exploitations sexuels et physiques, de violence, de pauvreté, d’abus de drogues et de toxicomanie, de vol et de brutalités policières. Ils n’ont pratiquement aucun droit et se voient systématiquement refuser l’accès à l’éducation et des soins de santé adéquats, en raison des obstacles structurels et de la discrimination. Beaucoup d’entre eux n’ont jamais connu et ne saurons jamais ce que cela signifie d’avoir un logement et d’avoir à la maison une la famille qui vous aime.

Bien que le terme « enfants des rues » soit large et assez ambigu, il tend à être utilisé comme un raccourci pour les enfants qui vivent dans la pauvreté et sont exposés à la vie dans la rue dans un sens ou dans l’autre. L’UNICEF définit les « enfants des rues » comme les enfants qui vivent dans la rue, seuls ou avec leurs familles ou des enfants qui passent le plus clair de leur temps dans les rues, livrés à eux-mêmes (retour à la maison, mais sur une base régulière). Les raisons pour lesquelles les enfants finissent par vivre et travailler dans la rue sont nombreuses: certains viennent de familles pauves et sans-abri, d’autres ont fui la violence, des situations abusives, d’autres encore ont des maisons mais mendient ou travaillent dans les rues afin de contribuer au revenu du foyer. Malgré le fait que l’image dominante des enfants de la rue soit celle d’un orphelin, tout seul dans le monde, la réalité de la situation est que la majorité des enfants des rues ne sont pas orphelins : nombre d’entre eux n’ont qu’un seul parent, ou sont issus de foyers brisés, ou encore ont rompu les liens avec leurs familles. Quelle que soit la cause exacte et la nature de leur affiliation dans la rue, tous sont classés comme « enfants des rues. »

Quelques photos

Clip de présentation en anglais

Reportage sur CNN

Pour Donner :

Par ailleurs, tous les revenus publicitaires générés par ce blog seront reversés en totalité à l’association (mois de Avril, Mai et Juin 08 – soit environ 400$).

Si vous souhaitez en savoir plus : visitez le site en anglais de l’association Ashraya Initiative for Children www.ashrayainitiative.org. Ou cliquez sur l’image suivante :

enfants inde