La Tata Nano est deux fois moins cher que la moins cher des voitures. Mais elle pose quelques problèmes de taille, comme la pollution et les infrastructures. Un petit bilan sur la voiture et un peu d’humour indien. A lire sur Djoh en Inde – Tata Nano : humour et effets secondaires.

Pour moi, l’Inde n’est pas un pays pauvre. Mais un pays avec des pauvres. La nuance vient du fait qu’il y ait aussi beaucoup de riches – par riches, comprenez des gens avec un niveau de vie occidental. Dans un pays comme l’Inde, les français « pauvres » se retrouvent appartenir à la fameuse classe moyenne indienne. Avec un salaire local compris entre 300 et 900€ par mois, vous n’avez pas une vue de luxe pour autant. Car la vie luxueuse ici coûte aussi cher qu’ailleurs… Un appartement bien situé de 80m2 coûte en location à Pune 80 000 roupees par moi, c’est à dire 1400€. Alors, on rigole moins maintenant ?
Je tiens à le préciser, car beaucoup d’européens ne comprennent pas le marché indien. Ils n’imaginent pas qu’on puisse croiser ici une Bentley, des grosses mercedes et BMW, ou une Audi TT (rouge, le nouveau modèle, wow !).
Moi, avec ma Bajaj Pulsar, c’est sûr, les gens ne se retournent pas…

La Tata Nano est la première voiture qui sort du contexte occidental (ou japonais, américain, etc). C’est la première voiture au monde à se tourner vers un marché différent. On pourrait blâmer Ratan Tata, et dire qu’il fait ça pour augmenter son (déjà énorme) capital. Mais son émotion lors du salon de l’automobile était vraie, Ratan Tata est un bienfaiteur de l’Inde : la Tata Nano est une avancée indéniable pour l’Inde rurale. Antoine a eu une discussion très intéressante avec des rickshawallas. « Tata is a very good company, very generous », mais la nano coûte presque 2 fois moins cher qu’un rickshaw tout neuf. On comprend leurs inquiétudes.
Je le pense, la Tata Nano va révolutionner l’Inde. Je ne vais pas m’étendre sur les problèmes évidents de pollution et d’infrastructure qui vont devenir inacceptable, et c’est là le grand dilemne de la Nano : sortir de la pauvreté des millions de gens, ou être écolo. Dans un pays où la culture est si différente, je me garderais bien de prendre position !

Heureusement, tout cela n’empêche pas nos moustachus de conserver leur humour. Voici quelques images qui circulent beaucoup ici, sur les effets secondaires de la Tata Nano.

tata nano scooter

Hey ! Je pourrais peut-être échanger mon scooter contre une Nano !

tata nano acheter

Mmmmh, je vais en prendre 2, s’il vous plaît (*).

tata nano politique

Alors que les politiques s’inquiètent d’habitude de 1 la bouffe, 2 les vêtements, 3 les logements, ils sont désormais obligés de rajouter la Nano. On peut lire sur le panneau : la télé, c’est du passé, promettez-nous une Nano maintenant !

tata nano jouet miniature

Non papa, pas celle-ci, celle-là !

tata nano village

tata nano mendiant pauvres

Pour l’amour de dieu, donnez.

tata nano traffic jam

Des bouchons ? Pas de problème !

tata nano voiture du peuple

La Nano est considérée comme la voiture du peuple. Le client de la station demande s’ils n’ont pas l’essence du peuple.

tata nano parking

En Inde, se rappeler qu’il y a un système de réservation pour les basses castes, c’est à dire un nombre de places réservé exclusivement pour eux. Celui-ci demande une place de parking réservée…

tata nano maid

Le riche n’est pas content, il se plaint de sa maid qui est arrivée en retard parce qu’un pneu a crevé sur sa voiture (**).

(*) J’ai rajouté le s’il vous plaît dans la traduction :).
(**) Les maids, ou personnel de maison, n’ont jamais les moyens de s’acheter une voiture.