Nuit terrible. Attaque en groupe de femelles suceuses de sang. Réveillé toutes les heures par ce bourdonnement terrible qui sonne l’arrivée d’une nouvelle attaque. J’ai dû me donner une dizaine de claques pendant la nuit.

Vraiment une journée piqure, en somme, puisque j’ai enfin eu mon rendez-vous au centre de vaccinations internationales. Là où il y a du plaisir, c’est que j’ai dû contaminé les moustiques. Hé hé, c’est sans doute pas vrai, mais j’imagine la rate de Melle moustique gonflée, gonflée (ça, c’est la typhoide), et une autre moustique avec la jaunisse (et ça c’est l’hépatite A).

Finalement, ce que je leur ai mis à ces sales bêtes ! Ha ha, elles rigolent moins.

J’aurais aussi pu avoir des piqures pour la rage et l’encéphalite japonaise, c’était en option. Pour l’encéphalite japonaise, j’ai suivi le conseil du docteur, j’ai dit non aux 3 injections qui mettent KO. La prudence sera donc de mise en Inde, mais est-ce une surprise ?

L’info du docteur reste quand même le paludisme. Région à risque, mais pas de médocs à prendre, on reste bien trop longtemps. Il faudra donc se couvrir d’anti-moustiques. Ca tombe bien, je comptais m’entraîner avant de partir !

Par ailleurs, je vous déconseille fortement de taper « moustique » sur Google Image, la 4e image risque de vous choquer. Mais même au bout de 6 semaines, ça fait pas ça einh.
M’enfin.