Pour les américains dans les années 1950, c’était la voiture et l’ouverture entre états.

En Inde, c’est le téléphone portable.

Des nouvelles technologies apparaissent parfois dans une culture et la cristallise. Jamais, depuis les américains et leurs voitures, une société ne s’était autant attaché à une nouvelle technologie.
Il se vend chaque jour en Inde plus de 500 000 téléphones portables, un record mondial. Le coût des appels est parmi les plus bas du monde. De plus, l’importance du modèle de téléphone joue là bas un role considérable, beaucoup plus important que dans les pays où il a été inventé.

Bien sûr, dans ce pays si vaste qu’est l’Inde, 400 millions d’utilisateurs de téléphone mobile ne représentent qu’un tiers de la population, mais cette mode a envahi tous les milieux sociaux: bidonvilles, taudis, villages de campagne… Il se trouve que, d’ors-et-deja, la majorité des abonnés habitent en dehors des mégalopoles. La facture mensuelle moyenne par téléphone portable est de 4 euros par mois ! Si la tendance se poursuit, l’ensemble de la population indienne sera équipé d’ici 5 ans.

Qu’est-ce qui rend le mobile si spécial en Inde ? C’est en partie dû au fait que ce pays n’a pas connu la révolution des lignes téléphoniques à la maison. Le mobile a donc été le premier réel outil de communication – mobile qui sert également d’ordinateur, de lampe de poche, d’appareil photo, de lecteur mp3, de console de jeux vidéos, d’agenda electronique… Les fournisseurs de téléphone ne manquent pas d’imagination pour attirer a eux un si grand potentiel de clients !

Mais c’est egalement pour une raison sociale et culturelle que le portable plait autant. Il repond au desir d’espace personnel, propre a l’individu (mon telephone, mes amis, ma vie !) et se detache de l’univers familial habituel. Le portable est une porte vers tout ce qui ne faisait pas parti du mode de vie des parents, dont le cercle de connaissance s’etend rarement au dela de la famille et de la caste.

Par ailleurs, imaginez ! Avant le portable, etre un jeune dans une maison traditionnelle : des gens partout, des portes toujours ouvertes, des chambres que l’on partage… Et au milieu de tout ca, une ligne telephonique. Il y a plus personnel !
Le portable en Inde sert d’outil d’individualisation, dans une culture originellement communautaire. Avec un portable, personne ne repond a vos appels ou reponds a vos messages. Votre numero de portable, c’est vous, et personne d’autre.

Malgre tout, le jeune indien adolescent rebel reste proche de sa culture. S’il profite de son individualite, c’est tout en dinant avec ses parents et en ecoutant sa grand mere le suppliant de se marier. Il ecoute, pianote quelques mots, ecoute encore et termine son message.

Le portable a meme une raison de plus de plaire aux indiens : il permet de se demarquer des autres, de montrer son appartenance a une communaute. Les gens pauvres ont des telephones tout simples, alors que les riches ont des HTC ou des Blackberry.
Les gens simples ont des numeros classiques, alors que les gens « in » ont des numero comme 77777. Les gens pauvres n’ont qu’un telephone, alors que les riches en possedent plusieurs. Les telephones des riches ont des sonneries Bollywood, alors que les autres se contentent de sonneries classiques.

Pour faire court, le telephone portable s’est indianise. Il y a en Inde 65 fois plus de portables que de ligne d’internet, et l’ecart continue de se creuser (le rapport est de 3 en France). En Inde, on essaye de migrer tous les services vers une gestion par telephone portable avant de passer par internet.
Par exemple, il est possible de transferer de l’argent directement de son compte en banque vers un temple depuis son portable, de verifier la disponibilite d’un billet de train, et meme de consulter ses emails sans passer par internet.

En ces temps d’election, un nouveau service a meme fait son apparition sur les telephones indiens : en tapant le nom d’un elu, il est possible de connaitre son casier judiciaire.
Un autre service ? Pendant les moments forts d’actualite, les citoyens indiens twittent directement depuis le telephone. Ils envoient leurs avis pendant les talk shows, informent d’une situation dont ils seraient temoins, et meme, votent pour leur candidat favori a la nouvelle star.

Ah tiens, eux aussi ? 🙂

Article original sous forme de lettre, publiee par le New York Times et disponible ici