Avant de me lancer dans le récit de nos aventures, je me permets de relayer une info d’Emilie, en VIE à Pune.

Mais d’abord, l’histoire de cette rencontre, à Udaipur, d’un globe trotteur assez original (mais je crois qu’ils le sont tous). Celui-ci avait vécu 7 ans en Thailande et 3 ans au Vietnam, si je me souviens bien. Il se donne 6 mois pour visiter l’Inde, à 1 ou 2 ans près.
A la question son pays préféré, la Thailande, parce que quand même c’est le mieux pour faire la fête. Déjà tu comprends un peu le personnage. Il venait tout droit de Goa, où il avait passé 2 mois à se droguer (selon ses dires). La vision qu’il a de l’Inde n’a plu ni à Marjo ni à moi : « Fuck off tous ces mendiants, fuck off la bouffe qu’est toujours la même chose ». Hum, moyen quand même. Il aura par contre partagé des infos qui ne sont pas franchement rassurantes pour le pays, et qui sont en parfait lien avec les mentalités. Les activités du jeune homme ne m’intéressent pas, mais il nous a donné les chiffres du Sida en Inde. Effarant.
Il y a 5 millions de porteurs du VIH en Inde, ce qui en fait le pays le plus touché. Effarant dans le sens où l’Inde est un très gros fabricant de médicaments génériques et où, selon cet article de l’AEGIS, il est même plus facile de trouver des génériques indiens en Afrique du Sud que sur place. Selon notre globe trotteur, le nombre de préservatifs vendus, déjà extrêmement bas, a même diminué l’année dernière.

Pour des choses plus joyeuses, je vous laisse à Emilie qui fait part de ces chiffres déjà plus joyeux : les amants indiens seraient parmi les plus prolifiques, avec 130 fois par an. Par contre, c’est plus rapide que la moyenne nationale avec seulement 13 minutes par rapport… Bref, tout ça à cette adresse : On est content de le savoir.

PS : vous aussi, jetez des cailloux sur Richard Gere qui se permet de faire des bisous sur la joue de Shilpa Shetty. C’est sur Aujourd’hui L’Inde, et c’est quand même très mal de la part de Richard Gere.