Bonjour à tous !!!

Et oui, je suis bien arrivé à destination. Me voilà rendu dans ce pays si différent qu’est l’Inde.

On vous le dit que c’est différent. On vous dit qu’il y a des indiens partout. On vous dit qu’une étrange odeur plane en permanence. On vous dit que la misère est présente partout. On vous dit que l’Inde est un pays de contraste.
On a beau le répéter, vous prévenir, quand vous partez en Inde, vous pensez que vous avez une idée de ce que c’est vraiment. La réponse est non. La surprise reste de taille, la chute… vertigineuse. Car on tombe de haut ! Heureusement que nous sommes plusieurs, heureusement que les petites blagues entre nous permettent de relativiser.

Le premier problème arriva à Bahrayn, alors que j’avais jusqu’alors passé tous les controles de sécurité, avec dans mon bagage à main : un coupe-ongle, un rasoir, des produits cosmétiques (alors que tous les liquides sont interdits), un briquet, une bombe de déo… Je ne sais pas si j’avais de quoi détourner un avion dans ma trousse de toilette, mais toujours est-il que j’aurais pu être arrêté 5 ou 6 fois pour vider le contenu. Mais non, ce sus-dit contenu illicite m’a suivi jusqu’ici. A Bahrayn, l’avion s’est affiché « Delayed ». De quoi pouvoir passer plus de temps dans un des plus beaux Duty Free du monde ! Ce que j’ai préféré, c’est la boite de cigares Montécristo par 25 à 280$, le Mouton Rothschild 1996 à 370$, les paquets de cigarettes par mille… Des montres, des bijoux, du grand luxe en général. Le tout à régler en dinar de barhayn, c’est pas tous les jours !

…Mathieu, mon coloc, s’est endormi et j’ai peur que le bruit du clavier ne le dérange. Une très longue journée se termine, que je finirai de vous raconter demain. Avec si possible, quelques photos, mais j’ai peur que la connexion ne soit pas suffisemment rapide. On verra bien demain ! (principe indien)